Navigation de recherche

Navigation

Recherche

La base de la Gymnastique Rythmique, c'est la danse. Dans les clubs, elle sert très souvent d'échauffement. A Haut Niveau, c'est l'objet d'une véritable préparation (deux heures par jour en général).

Elle permet d'acquérir les bons placements (pieds et jambes en dehors, maintien des bras par exemple). Un travail de musculation est également nécessaire (gainage, abdominaux).

Les gymnastes doivent également faire preuve de souplesse : qu'elle soit dorsale ou de jambes, celle-ci se retrouve dans la majorité des difficultés que l'on rencontre. Elle s'obtient par des étirements passifs (écarts) et actifs principalement. Enfin, les engins utilisés en GR requièrent une agilité pour une bonne manipulation.

Les mains sont extrêmement sollicitées pour les mettre en mouvement et surtout les contrôler !

Dès la première année d'entraînement, les gymnastes peuvent participer à des compétitions. Elles sont adaptées au niveau de chacun et permettent de jauger le travail accompli. Lors de ces manifestations, les gymnastes présentent un ou plusieurs enchaînements, toujours selon leur niveau. En Individuelle, un passage dure 1'30, tandis qu'en Ensemble, il est d'environ 2'30. Il doit refléter au maximum la personnalité de la ou des gymnastes et mettre en valeur ses qualités corporelles (dynamisme, souplesse dorsale, technique engin) et d'expression (émotion forte, joie...).

La pratique de la Gymnastique Rythmique requiert l’utilisation d’objets, que l’on appelle plus communément engins.

Ils sont au nombre de cinq :

La corde

Le cerceau

Le ballon

Les massues

Le ruban